solidaire

écologique

démocratique

solidaire

écologique

démocratique

solidaire

écologique

démocratique

solidaire

écologique

démocratique

Notre monde sera...

Le moment est inédit dans l’histoire de l’humanité. Le système-terre est en voie de basculement vers un état incompatible avec la vie humaine. Climat, biodiversité, cycles biogéochimiques, stabilité océanique… Les limites planétaires sont franchies les unes après les autres, interagissant dans une escalade mortifère. Le poids de l’activité humaine dans cette catastrophe est aujourd'hui impossible à nier. Certes, notre responsabilité est commune, mais elle est différenciée: une minorité baigne dans une opulence bâtie sur le travail d’une majorité asservie et sur l’accaparement égoïste des ressources naturelles. Cette course aux profits toujours plus indécents, par la pression qu’elle exerce sur les écosystèmes, est à l’origine de la pandémie qui nous frappe. Nous ne devons notre salut qu’à notre sécurité sociale, pourtant menacée, et au dévouement des travailleuses et des travailleurs de première ligne, pourtant sous-considéré·e·s. La crise sanitaire actuelle est également révélatrice de la faillite de notre système politique, incapable de décisions visant l’intérêt général. Au contraire, les esprits les plus cyniques sont déjà à l’œuvre pour exploiter la situation dans leur seul intérêt. De ce chaos pourrait pourtant surgir un monde sain et bienveillant, où le bien-vivre collectif serait atteint sans épuiser la nature. À condition de poser nos propres choix de société... Pour la sixième année consécutive, des militant·e·s écologistes, progressistes, décroissant·e·s et écosocialistes se réunissent pour penser le monde d’après: écologique, solidaire et démocratique.

Programme

Agricultrices: combats d'aujourd'hui et de demain

JAN20Mer20:00

Être une femme. Être une femme travaillant dans le milieu agricole. Être une femme, une agricultrice, en temps de pandémie. En Belgique, chaque jours, des agricultrices s'échinent à la tâche pour nous nourrir. Et pourtant, elles exercent leur passion dans des conditions dures et connaissent des crises multiples. En croisant leur regard sous 3 angles (femmes x agriculture x covid), nous tenterons d'amorcer des pistes pour développer des actions concrètes et de nouvelles solidarités. Ce mercredi 20 janvier, vous êtes convié·e·s à les écouter et interagir avec elles autour de 2 tables rondes: l'une, pour faire l'état des lieux de leur condition, et l'autre, pour élaborer des solutions visant à améliorer leur situation. Comment créer des convergences entre les mouvements citoyens, féministes et paysans? Comment visibiliser ces agricultrices isolées géographiquement et socialement? Comment aider ces agricultrices politiquement et directement sur le terrain? Avec:

  • Catherine Tellier, militante au sein du MAP (Mouvement d'Action Paysanne) et membre de la coopérative "La botte Paysanne"
  • Sandrine Boireaud, agricultrice et membre de la commission femme de la Confédération Paysanne
  • Françoise Tagnon, agricultrice à Serinchamps, membre du Fugea, photographe bénévole pour le festival "À travers champs"
  • Caroline Jaspart, agricultrice éleveuse dans le namurois, membre de l'UAW (Union des Agricultrices Wallonnes).
Débat animé par Mathilde Baily (À Contre Courant). Facebook live: https://www.facebook.com/rougesetverts (aucun compte Facebook n’est nécessaire pour visionner la vidéo, il suffit de cliquer sur le lien). Un échange est prévu à la fin de la vidéoconférence, il sera possible d'y participer à partir de 21h15 en cliquant sur le lien qui vous sera communiqué en direct. Une coorganisation d'À Contre Courant, de la Formation Léon Lesoil, du mouvement politique des Objecteurs de Croissance et de l'Association Culturelle Joseph Jacquemotte, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.